Blog

 > 

Zoom fatigue : comment éviter l’épuisement due à l’excès de visio ?

Zoom fatigue : comment éviter l’épuisement due à l’excès de visio ?

Publié par David Galiana, le mardi 17 mai 2022

Depuis la crise sanitaire, les outils tels que Skype, Microsoft Teams, Zoom ou encore Google Meet sont devenus incontournables pour permettre aux salariés en télétravail de collaborer et d’échanger quotidiennement avec les membres de leur équipe. La visioconférence est devenu LE moyen de communiquer en entreprise (mais aussi dans la vie privée). Pour preuve, depuis 2020, l’entreprise américaine Zoom a vu son chiffre d’affaires augmenter de 327%, et le nombre d’utilisateurs de la plateforme est passé de 10 millions à 300 millions par jour !

Cependant, l’utilisation abusive de ce mode de communication comporte des risques pouvant avoir des conséquences sur la santé et le bien-être des salariés. Aujourd’hui, on parle même de « Zoom fatigue » pour désigner l’épuisement lié aux visioconférences. Un phénomène bien réel sur lequel se sont d’ailleurs penchés les chercheurs de l’université de Stanford aux Etats-Unis.

Découvrez de quoi il s’agit, quelles sont les répercussions d’un excès de visioconférences et comment y remédier.

 

New call-to-action

Qu’est-ce que la Zoom fatigue ?

Malgré les nombreux bénéfices de la visioconférence, l’utilisation prolongée des plateformes virtuelles de communication chaque jour peut être épuisant aussi bien physiquement que psychologiquement. De plus, l’usage intensif des écrans fatigue les yeux. Sans compter les problèmes de connexion, le décalage entre l’image et le son, les images bloquées ou pixellisées qui nous agacent, nous font perdre patience et nous demandent davantage d’efforts de concentration.

Tous ces facteurs contribuent à ce que l’on appelle la “Zoom fatigue”.

Pourquoi l’usage excessif de visioconférences est exténuant ?

Selon une étude de Jeremy Bailenson, professeur de communication et fondateur du Stanford Virtual Human Interaction Lab (États-Unis), on distingue quatre causes à la fatigue liée à l’abus de réunions virtuelles.

1. Un contact visuel excessif

Lors d’une réunion en présentiel, votre attention et celle des autres participants sont généralement focalisées sur l’intervenant, alors que pendant une visioconférence, tout le monde regarde tout le monde en continu. Ainsi, le nombre de contacts visuels est beaucoup plus important que lors d’une réunion normale, ce qui est stressant.

De plus, la taille des visages n’est pas naturelle. Ceux-ci apparaissent plus gros comme si vous étiez physiquement proche de ces personnes, ce que notre cerveau interprète comme une situation intense. Après plusieurs heures passées en visio, vous êtes dans un état hyperexcité qui vous fatigue.

2. La fatigue de se voir en permanence

Sur les outils de visioconférence, un petit rectangle montre généralement le retour vidéo de ce que diffuse votre propre caméra, c’est-à-dire vous. Si cette option est pratique, elle n’est pas naturelle. Dans le monde réel, vous ne passez pas votre temps à vous regarder dans un miroir lorsque vous interagissez avec d’autres personnes. Des études indiquent que nous sommes très critiques avec nous-mêmes lorsque nous voyons notre réflexion. Ainsi, le fait de se voir plusieurs heures par jour est à la fois stressant et a un impact émotionnel négatif.

3. Une mobilité réduite

Contrairement aux conversations téléphoniques ou en personne qui nous laissent libres de nos mouvements et durant lesquelles nous pouvons nous déplacer, les visioconférences nous obligent à rester assis face à notre écran à cause du champ de vision fixe de la caméra. Pourtant, selon Jeremy Bailenson, le fait de bouger permet de mieux fonctionner sur le plan cognitif.

4. Une charge cognitive plus importante

Lors de tout échange, la communication non verbale est très importante. Ces signes et ces gestes sont interprétés naturellement, de manière inconsciente. Cependant, lors de visioconférences, cette communication non verbale est souvent plus difficile à percevoir, ce qui nécessite de faire des efforts et de se concentrer davantage pour envoyer et recevoir ses signaux. Pour Jeremy Bailenson, « cela ajoute une charge cognitive lorsque vous utilisez des calories mentales pour communiquer. »

Les conséquences de la zoom fatigue

Au quotidien, la Zoom fatigue a un impact négatif sur les salariés.

Voici les différents symptômes qui peuvent s’ajouter à l’épuisement ressenti :

  • une dépression et une anxiété accrue ;
  • des sautes d’humeur ;
  • une tendance à être distrait, impatient et facilement irritable ;
  • une baisse de la motivation et de la productivité;
  • des difficultés à se concentrer ;
  • des troubles du sommeil ;
  • des maux de tête fréquents ;
  • des tensions et des douleurs musculaires.

Tout le monde peut développer ces symptômes. Cependant, les personnes mentalement plus fragiles et/ou soumises constamment à un haut niveau de stress seront plus sensibles à la Zoom fatigue.

6 conseils pour éviter la zoom fatigue

Pour éviter ou limiter l’épuisement lié aux réunions virtuelles, suivez ces quelques conseils.

  • Evitez de mettre votre outil de visioconférence en plein écran. Réduisez la taille de la fenêtre pour que les visages apparaissent plus petits, et éloignez-vous de votre écran pour préserver votre espace personnel.
  • Désactivez le retour vidéo de votre caméra après avoir vérifié que vous êtes bien cadré.
  • Changez l’emplacement de votre caméra ou de votre ordinateur pour élargir le champ de vision, et utilisez des écouteurs sans fil, un clavier et une souris en Bluetooth pour pouvoir vous déplacer, créer de la distance et de la flexibilité.
  • Eteignez votre caméra de temps en temps pour mettre en pause votre communication non verbale et ne vous concentrez que sur l’audio.
  • Lors de chaque visioconférence, mettez en place des règles simples dès le début comme la possibilité d’éteindre la caméra et/ou le micro en cours de réunion, la possibilité de poser des questions à l’écrit plutôt qu’à l’oral, etc.
  • Réduisez le nombre de réunions virtuelles par jour, et limitez leur durée à moins d’une heure.

Sachez qu’il existe un questionnaire (en anglais) appelé “Zoom Exhaustion & Fatigue Scale” ou ZEF Scale, vous permettant d’évaluer votre Zoom fatigue. Les résultats obtenus grâce à cet outil permettront d’améliorer les logiciels et les pratiques liées aux visioconférences.

Enfin, suivez ces conseils pour organiser une visioconférence dans de bonnes conditions.

 

New call-to-action

Nos thématiques 

Vous souhaitez en apprendre plus sur un sujet en particulier ?
Consultez nos ressources thématiques.

Devenez un expert du travail d’équipe.
Abonnez-vous à notre newsletter.

La protection des données est au cœur de nos préoccupations. Wimi utilise les informations que vous fournissez afin de vous proposer des informations et du contenu pertinent sur nos produits et services. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité.

Des milliers d’entreprises utilisent
Wimi pour rendre le travail d’équipe
simple, fluide et efficace.