En gestion de projet, pour être efficace et garantir la réussite de vos projets, il existe une multitude de méthodologies de travail. L’un des plus connues est sans doute l’approche agile qui regroupe plusieurs méthodes de pilotage de projet. Leur point commun ? Les méthodes agiles sont plus souples que les méthodes traditionnelles et placent la satisfaction du client au cœur du projet.

Créée à l’origine pour les projets de développement web et informatique, l’approche agile est aujourd’hui très populaire et utilisée dans de nombreuses entreprises de secteurs très variés.

Définition

La méthode agile est une approche flexible, réactive et adaptable qui privilégie la collaboration et le dialogue entre le client et l’équipe projet. Elle permet la modification des plans et offre de la souplesse dans la réalisation du projet. Elle se caractérise par la livraison rapide d’un produit de haute qualité qui prend en compte l’évolution des besoins du client.

Origine de la méthode Agile

Dans les années 1990, les projets informatiques subissent un taux d’échec important, notamment à cause du décalage entre les attentes des clients et les solutions livrées. Les techniques informatiques évoluent de manière rapide et constante, et la méthode traditionnelle de développement en cascade (ou waterfall) n’est plus adaptée.

Face à ce constat, dix-sept experts du développement logiciel décident de se réunir aux Etats-Unis en 2001 afin d’unifier leurs méthodes respectives dans le but de définir une nouvelle façon de développer des logiciels. Parmi eux, se trouvent Ward Cunningham, l’inventeur du concept de Wiki, ou encore Ken Schwaber et Jeff Sutherland, les fondateurs de Scrum. De cette rencontre sera publié le manifeste agile (agile manifesto en anglais).

Le manifeste agile

Ce texte est la référence de l’approche agile. Il détermine les quatre valeurs et les douze principes fondamentaux à suivre si vous souhaitez adopter cette méthode de gestion de projet.

L’approche agile encourage à valoriser :

  • l’équipe, c’est-à-dire des individus et des interactions plutôt que des processus et des outils ;
  • l’application, soit des fonctionnalités opérationnelles plutôt que de la documentation exhaustive ;
  • la collaboration avec le client plutôt que la négociation contractuelle ;
  • l’adaptation au changement plutôt que le suivi d’un plan.

Douze principes généraux découlent directement de ces valeurs :

  1. La satisfaction du client est la priorité absolue.
  2. Les demandes de changement doivent être reçues favorablement, même si elles interviennent tard dans le projet.
  3. Une version opérationnelle du logiciel doit être livrée régulièrement.
  4. L’équipe projet et le client doivent collaborer ensemble quotidiennement tout au long du projet.
  5. Travaillez avec une équipe projet motivée. Faites confiance à votre équipe, soutenez-la et fournissez-lui un environnement agréable pour travailler efficacement.
  6. Le dialogue en face à face doit être privilégié car c’est la méthode la plus simple et la plus efficace pour transmettre l’information.
  7. Pour mesurer l’avancement du projet, assurez-vous que chaque fonctionnalité livrée est opérationnelle.
  8. Le projet doit avancer en suivant un rythme soutenable et constant.
  9. Soyez constamment attentif à maintenir l’excellence technique et une bonne conception.
  10. Privilégiez la simplicité et allez à l’essentiel.
  11. La responsabilisation des équipes améliore la qualité du travail.
  12. L’équipe projet doit régulièrement ajuster son comportement et ses processus pour être toujours plus efficace.

Comment ça marche ?

Avec la méthode traditionnelle en cascade, l’équipe projet reçoit le cahier des charges détaillé du client, puis elle planifie, coordonne et réalise la totalité du projet jusqu’à le livrer au client à la date prévue. Le problème, c’est que les besoins ou les exigences du client peuvent avoir évolué, le marché a peut-être changé ou la mode est passée. Par conséquence, le projet n’est plus adapté et le client n’est pas satisfait. L’équipe projet doit alors tout recommencer le travail. Vous perdez du temps et de l’argent, et votre relation client en pâtit. De plus, rien ne garantit que le scénario ne va pas se reproduire avec la deuxième version.

En choisissant l’approche agile, vous évitez ce genre de déconvenue. Pourquoi ? Parce que la satisfaction du client est la priorité absolue. Pour cela, le dialogue avec le client est privilégié tout au long du projet afin de prendre en compte l’évolution de ses besoins et de ses attentes en temps réel. L’équipe projet peut ainsi réagir immédiatement en modifiant et en adaptant le projet selon la demande du client car rien n’est figé.

Avec la méthode agile, le projet est divisé en sous-projets. Chaque sous-projet est validé par le client avant de passer à l’étape suivante, et ce jusqu’à atteindre l’objectif final. Cette flexibilité offre une marge de manœuvre en cas d’imprévus ou de changement. Surtout, vous ne perdez plus de temps à planifier en détail et en avance l’intégralité de votre projet.

Avantages et inconvénients

Voici 5 avantages de l’approche agile :

  • La flexibilité : c’est l’atout majeur de cette méthode. Le projet est organisé de telle sorte qu’on laisse la place aux imprévus et aux changements potentiels. Cela facilite la réactivité immédiate de l’équipe projet.
  • Le dialogue avec le client : le client est impliqué tout au long du projet. Il collabore et communique quotidiennement avec l’équipe. Ainsi, vous êtes certain que le client est satisfait du projet et vous entretenez avec lui une relation de confiance.
  • Une plus grande visibilité : le fait que le projet soit divisé en sous-projets favorise une meilleure visibilité sur son avancement. Le client comme l’équipe savent où en est le projet et quelles sont les prochaines étapes.
  • Un meilleur contrôle du budget : à la fin de chaque étape du projet, vous connaissez l’état de votre budget et vous pouvez décider de poursuivre ou non le projet en fonction des fonds qu’il vous reste.
  • Une plus grande autonomie de l’équipe : la responsabilisation des membres de votre équipe est essentielle dans la méthode agile. Vos collaborateurs sont donc plus autonomes et fournissent un travail de meilleure qualité.

Côté inconvénients, on en dénombre 4 :

  • Le manque de documentation : le dialogue direct est privilégié, parfois au détriment de la documentation. Cela peut poser problème en cas de changement de l’équipe projet.
  • La disponibilité du client : la méthode agile nécessite l’implication constante et régulière du client dans le projet. Celui-ci doit donc être disponible et avoir envie de s’investir totalement dans la réalisation du projet.
  • La difficulté de connaître le budget total : la flexibilité des équipes et le fait de pouvoir modifier la projet aussi souvent que nécessaire ont un impact sur le coût total du projet qu’il est difficile de prévoir.
  • Une méthode qui n’est pas adaptée à toutes les entreprises: du fait de son fonctionnement en mode collaboratif, l’approche agile peut être difficile à mettre en place dans les entreprises très hiérarchisées.

Vous voilà prêt à vous lancer dans la méthode agile. Pour en savoir plus, découvrez comment travailler en mode projet.

New call-to-action