comment éviter burn out

Au travail, vous sentez-vous stressé, épuisé et totalement démotivé ? Etes-vous angoissé ? Avez-vous des insomnies et des difficultés à vous lever le matin pour aller travailler ? Vous sentez-vous complètement inefficace au travail ? Si vous répondez oui à plusieurs de ces questions, vous souffrez probablement d’un burn-out ou syndrome de l’épuisement professionnel.

Vous avez sûrement déjà entendu parler du burn out, aujourd’hui considéré comme le mal du siècle. Selon l’enquête nationale «Parlons travail» menée par la CFDT en septembre 2016, 36% des personnes interrogées déclarent avoir déjà fait un burn out au cours de leur carrière. Rien d’étonnant dans un monde où l’on nous demande de travailler toujours plus et plus vite, et où la pression et le stress font partie du quotidien.

Découvrez ce qu’est le burn out, quels en sont les symptômes et les causes, et comment le prévenir.

Qu’est-ce que le burn out ?

Selon Santé publique France, « le burn-out ou épuisement professionnel est caractérisé comme un état d’épuisement physique, émotionnel et mental résultant d’une exposition à des situations de travail émotionnellement exigeantes. » En résumé, votre travail vous prend toute votre énergie, vous laissant fatigué physiquement et psychologiquement. Une situation délicate qui peut nuire gravement à votre santé, entraîner une dépression, voire conduire au suicide dans les cas les plus extrêmes. Ce phénomène ne doit donc pas être pris à la légère.

Le burn-out n’est pas reconnu comme maladie professionnelle. Cependant, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaît le burn out comme un phénomène lié au travail. Dans sa onzième révision de la Classification internationale des maladies (ICD-11), elle précise qu’il s’agit d’ “un syndrome résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été correctement géré”. Attention, il est donc possible qu’il soit considéré comme une maladie dans un futur proche. Une prise en charge par la sécurité sociale serait alors envisageable.

C’est en 1974 que le terme de burn-out fut employé pour la première fois, dans un article intitulé Staff burnout, rédigé par le psychiatre américain Herbert Freudenberger. Aujourd’hui, le burn-out touche des milliers de salariés, hommes ou femmes, toutes professions et tous secteurs confondus.

Quelles sont les causes ?

L’épuisement professionnel touche généralement les personnes consciencieuses, très impliquées dans leur travail, ayant des postes à responsabilités et qui sont sans cesse sollicitées et subissent une pression et un stress importants et constants. A force, le corps ne supporte plus toute cette pression et ce stress chronique, et il dit stop.

Voici une liste des principales causes du burn-out :

  • de très fortes exigences ;
  • une charge de travail très élevée ;
  • des objectifs peu clairs et/ou des demandes contradictoires ;
  • un travail peu intéressant, répétitif et/ou monotone ;
  • un manque d’autonomie ;
  • une mauvaise organisation ;
  • des horaires inadaptés ou des journées de travail trop longues ;
  • une mauvaise ambiance au bureau ;
  • un manque de reconnaissance ;
  • des conditions de travail difficiles ;
  • un manque d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle ;
  • une pression continue (pour respecter les délais, démarcher plus de clients, etc.) ;
  • un engagement trop intense dans son travail.

Vous l’aurez compris plusieurs facteurs sont à l’origine du burn-out : l’environnement dans lequel on travaille, les collègues, le type de management, le poste en lui-même, mais aussi la personne concernée. Savoir les identifier est important pour avancer.

Quels sont les symptômes ?

Comme on l’a dit précédemment, l’épuisement physique et mental est une caractéristique principale du burn out. Mais il existe d’autres symptômes que vous devez être capable d’identifier et qui doivent vous alerter. Ils se divisent en trois catégories :

  • physiologique : manque d’énergie et épuisement, troubles du sommeil, insomnies, douleurs physiques diverses (maux de ventre, tendinite…), palpitations cardiaques ;
  • psychologique et émotionnel : dépression, dévalorisation de soi, pessimisme, hypersensibilité, manque de confiance en soi, sentiment d’impuissance, doute de ses compétences, manque de concentration, désespoir et anxiété ;
  • comportemental : baisse de la productivité et perte de motivation, agressivité, irritabilité, impulsivité, impatience, désociabilisation et repli sur soi, abus de substances toxiques (alcool ou drogue).

Tous ces symptômes sont des signaux que votre corps vous envoie pour vous pousser à agir et à sortir de cette situation de surmenage. Ecoutez votre corps et rendez-vous chez votre médecin.

Comment prévenir le burn out ?

Vous vous reconnaissez dans les causes et les symptômes décrits plus haut ? Agissez avant qu’il ne soit trop tard. Le burn-out est une pathologie sévère que vous devez prendre au sérieux.

Pour réduire le stress au travail et éviter l’épuisement professionnel, vous devez changer vos habitudes et suivre ces mesures préventives :

  • Soyez à l’écoute de votre corps et détectez les symptômes du burn-out.
  • Identifiez les causes de votre stress.
  • Discutez avec votre responsable de votre état et des mesures à prendre pour améliorer votre situation. Un bon manager sera à votre écoute et vous aidera à mieux gérer votre charge de travail.
  • Fixez ensemble des objectifs réalistes et motivants, et clarifiez votre rôle et vos responsabilités. Assurez-vous que votre définition de poste soit respectée et n’hésitez pas à signaler toutes les tâches qui ne rentrent pas dans votre poste.
  • Définissez vos priorités en vous aidant de la matrice d’Eisenhower ou de la méthode MoSCoW par exemple.
  • Apprenez à dire non lorsque vous êtes déjà surchargé de travail.
  • Apprenez à déléguer les tâches secondaires pour vous concentrer sur les tâches vraiment importantes.
  • Faites des pauses : elles sont indispensables pour vous ressourcer et rester productif. Prenez une vraie pause déjeuner durant laquelle vous ne travaillez pas.
  • Déconnectez-vous dès que vous quittez le bureau : éteignez votre téléphone professionnel et laissez votre ordinateur pro au travail. Vos emails et messages peuvent attendre le lendemain ou le retour de week-end.
  • Prenez du temps pour vous, votre famille et vos loisirs. De plus, pratiquer régulièrement une activité physique est un excellent moyen d’évacuer le stress.

Il est évident que le fait de changer ses habitudes n’est pas facile, mais c’est une étape nécessaire et indispensable pour éviter le burn-out et prendre soin de votre santé.

Apprendre à écouter son corps, savoir prendre du temps pour soi, diminuer tout ce qui est source de stress, faire du sport pour être en forme font partie des pratiques qui permettent de trouver un meilleur équilibre.

Vous n’êtes pas pris au sérieux ? Il est toujours temps de quitter votre entreprise et de chercher un nouvel employeur qui se soucie davantage du bien-être de ses salariés. Dans tous les cas, parlez-en à vos proches et à votre médecin, et n’attendez pas qu’il soit trop tard pour agir.

New call-to-action