Gestion de projet

Méthode Lean Six Sigma : guide d’introduction pour les débutants

lean six sigma

Parmi les nombreuses méthodologies qui permettent d’optimiser la performance des entreprises, il en existe une qui combine les avantages de deux méthodes reconnues pour leur efficacité : il s’agit du Lean Six Sigma.

Lean Six Sigma est une méthode d’amélioration des processus conçue pour éliminer les problèmes, supprimer le gaspillage et le manque d’efficacité, et pour améliorer les conditions de travail afin de mieux répondre aux besoins des clients.

Définition

Comme son nom l’indique, la méthode Lean Six Sigma (LSS) est une approche qui associe deux méthodes populaires d’amélioration continue : la méthode Lean et la méthode Six Sigma. Ces deux méthodes sont reconnues pour leur efficacité dans l’amélioration des processus de travail. Ces méthodes sont complémentaires, d’où l’idée de les regrouper en une seule méthodologie.

La méthode Lean vise la performance grâce à l’amélioration continue et à l’élimination des gaspillages. L’objectif est de supprimer tout ce qui n’ajoute pas de valeur ajoutée aux processus. Quant à l’approche Six Sigma, il s’agit d’une méthode structurée de management qui vise à améliorer la qualité, la stabilité et l’efficacité des processus et donc à améliorer la qualité globale du produit et des services proposés au client (source : Wikipédia).

En les utilisant ensemble, une entreprise va donc rendre ses processus à la fois plus efficaces et plus stables, ce qui maximise ses chances d’être plus performante. La méthode Lean Six Sigma permet donc de cumuler les avantages de ces deux démarches, d’en utiliser les outils et les principes afin d’améliorer la qualité et l’efficacité des processus de travail.

Origine de la méthode Lean Six Sigma

Petit rappel de l’origine des deux méthodes qui constituent les bases du Lean Six Sigma :

  • La méthode Lean est née au Japon, au sein des usines de l’entreprise automobile Toyota dans les années 1970.
  • L’approche Six Sigma a été développée par Motorola dans les années 1980, puis reprise par General Electric qui l’améliore et la rend célèbre dans les années 1990.

La démarche Lean Six Sigma fait sa première apparition en 2001, dans un livre intitulé Leaning into Six Sigma: The Path to integration of Lean Enterprise and Six Sigma, écrit par Barbara Wheat, Chuck Mills et Mike Carnell. Cet ouvrage est développé comme un guide pour les managers d’entreprises manufacturières qui explique comment combiner le Lean management et le Six Sigma afin d’améliorer la qualité et le temps de cycle de l’usine.

Conçue pour l’industrie, cette méthode peut s’appliquer aux entreprises de toutes tailles et de tous les secteurs d’activité, des finances à la santé en passant par les ressources humaines, les ventes ou encore la logistique.

Comment ça marche ?

Comme pour la méthode Six Sigma, la méthode LSS s’applique en suivant les cinq étapes appelées DMAIC qui signifie Define, Measure, Analyze, Improve, Control.

  1. Définir : dans cette première phase, on commence par définir quel est le problème à résoudre ainsi que le cadre du projet, c’est-à-dire l’objectif, les ressources potentielles, l’étendue du projet et le planning. Vous devez également former l’équipe projet.
  2. Mesurer : pour résoudre un problème, il est essentiel de comprendre ce qui ne fonctionne pas. Cette étape permet de recueillir des données nécessaires pour évaluer la performance du processus actuel et identifier ce qui pose problème. Les données récoltées seront également utilisées à la fin du projet pour déterminer si des progrès ont bien été réalisés.
  3. Analyser : cette étape consiste à identifier les causes profondes du problème en analysant les processus de travail ainsi que les données collectées.
  4. Améliorer : l’équipe doit désormais trouver, tester et mettre en place une ou plusieurs solutions pour éliminer la cause du problème et empêcher la création de nouveaux problèmes. L’objectif est de trouver les solutions les plus simples et les plus faciles à mettre en œuvre, puis de les tester avant de les appliquer.
  5. Contrôler : une fois que les solutions sont mises en place, l’équipe doit suivre les améliorations et s’assurer qu’elles perdurent dans le temps. On mesure la réussite et les performances en comparant avec les données récoltées dans l’étape 2, et on n’hésite pas à intervenir en cas de baisse de performance.

Les avantages de Lean Six Sigma

Les bénéfices de la méthode Lean Six Sigma sont nombreux pour votre entreprise. En plus de faire des économies d’argent, vous allez constater des changements positifs dans l’implication et la motivation de vos collaborateurs, la fidélisation de vos clients, l’amélioration de votre image de marque, etc.

Voici quelques-uns des avantages de cette méthode :

  • Une hausse du profit : le fait d’éliminer les gaspillages et d’améliorer la qualité de la production vous permet de réduire vos coûts et ainsi d’augmenter votre rentabilité.
  • Des processus simplifiés et standardisés: LSS vous aide à simplifier vos processus et à les rendre plus efficaces. Des processus plus simples sont plus faciles à suivre, font gagner du temps et sont moins susceptibles de causer des erreurs. Tout ceci génère également une réduction des coûts.
  • L’implication et la performance de vos employés : avec LSS, les idées et les observations des employés sont importantes et contribuent au succès de l’entreprise. Les employés se sentent écoutés et impliqués, ce qui conduit à l’augmentation de leur motivation et de leur productivité.
  • Des clients satisfaits et fidèles: grâce à LSS, vous améliorez vos processus ainsi que la qualité de vos produits. La satisfaction de vos clients augmente, ce qui favorise leur fidélisation.

Pour conclure

En combinant le meilleur de deux approches reconnues, la méthode Lean Six Sigma synthétise les meilleures pratiques d’amélioration des processus de travail. Son application aide à résoudre une grande variété de problèmes rencontrés quotidiennement dans les entreprises et permet de développer une culture de l’amélioration continue.

New call-to-action