transformation digitale réussies

Pour réussir, les entreprises doivent constamment s’adapter à la demande des consommateurs, aiguiser leur stratégie pour se démarquer des concurrents et suivre les évolutions du marché. Au XXIe siècle, la transformation digitale est donc devenue une étape incontournable pour stimuler leur croissance sur un marché de plus en plus concurrentiel, augmenter leur chiffre d’affaires et leur permettre de rester performantes face à des consommateurs toujours plus exigeants.

Voici 3 exemples d’entreprises qui ont parfaitement réussi leur transformation digitale pour vous inspirer.

1. La Société Générale

Précurseur en matière de transformation digitale, la Société Générale s’engage dans le numérique en privilégiant l’aspect collaboratif et en misant sur ses collaborateurs pour impulser le changement. Sa stratégie digitale vise à « développer les compétences et les expériences digitales de chacun, réinventer la relation bancaire et construire la banque de demain. »

Pour cela, elle a mis en place un important programme d’équipement d’outils collaboratifs et elle parie sur le développement des compétences digitales en interne, l’attraction de talents IT, de nouvelles méthodes de travail et des ressources humaines.

Pour cela, elle a notamment mis en place plusieurs actions :

  • SC Communities : créé en 2013, il s’agit du réseau social de l’entreprise qui met en relation les collaborateurs et permet le partage de connaissances et des bonnes pratiques. On y trouve des forums, des sondages, des wikis, des questions/réponses et l’organisation d’événements. Bref, c’est un lieu d’échanges et de partage où naissent des idées innovantes.
  • Projet expérimental participatif et stimulant (Peps) : début 2013, l’ensemble des collaborateurs sont sollicités pour imaginer la banque de demain. C’est un succès et plusieurs idées ont déjà été déployées sur le terrain.
  • Le programme « Digital for all » : lancé en 2014, ce programme permet à l’ensemble des salariés du groupe de prendre part à la transition numérique, notamment en équipant tous les postes de solutions collaboratives, en mettant à disposition des tablettes tactiles et en renforçant les infrastructures réseaux. L’objectif est que les collaborateurs développent de nouveaux usages et de nouveaux services aux clients.
  • Les RH de demain : en 2015, la Société Générale a participé au premier HRackathon dont le but était d’inventer une application mobile capable de transformer la relation entre recruteurs et candidats. Le groupe travaille également à l’amélioration de l’environnement de travail en favorisant la mobilité au sein du groupe et le télétravail. Enfin, la banque innove dans le domaine de la formation en lançant de nouveaux outils tels que des formations e-learning, MOOC et une application de coaching.

2. Air France

Pour réussir sa transformation digitale en moins de cinq ans, Air France n’a pas lésiné sur les moyens en créant la Digital Factory en décembre 2017. Cet espace de 700 m2, situé au siège de l’entreprise à Paris-Charles de Gaulle, est présenté comme un lieu d’accélération et d’incubation des projets digitaux au service des métiers d’Air France.

Les collaborateurs y sont accompagnés dans la transformation digitale à l’aide d’outils, de méthodes et d’expertises, comme une salle de créativité où les salariés peuvent faire du design thinking et des ateliers d’idéation, ou encore une salle de prototypage où les nouvelles technologies sont testées.

La Digital Factory a deux missions :

  • accélérer les projets des métiers grâce à un pôle d’expertises,
  • favoriser l’acculturation des collaborateurs en offrant un lieu d’échange et de partage ouvert à tous.

Avec la Digital Factory, Air France souhaite devenir une entreprise plus digitale et plus innovante. Les projets sont testés en conditions réelles avant d’être livrés. La première année, douze projets ont ainsi été livrés. Ils ont permis d’améliorer l’expérience de voyage des clients ainsi que la performance opérationnelle de la compagnie.

3. La Redoute

Tous les foyers ou presque ont connu le catalogue La Redoute, la référence de la vente par correspondance (VPC). Au début des années 2010, cette ancienne filature de laine fondée en 1837 est au bord de la faillite, concurrencée à la fois par les acteurs du prêt-à-porter tels que Zara, Mango et H&M, et par la croissance fulgurante des start-up du e-commerce, telles que vente-privée, Zalando ou Amazon, qui cassent les prix et offrent un service irréprochable aux consommateurs.

La société se lance alors dans une incroyable transformation digitale reposant sur quatre axes principaux :

  • L’offre: la Redoute a dû complètement repenser son offre en se recentrant sur l’habillement et la maison (meubles et déco). Elle a ainsi développé une identité propre, un “style à la Française” vendu à des prix accessibles et renouvelé régulièrement.
  • Le client : afin de s’adapter aux nouveaux comportements des consommateurs, La Redoute a abandonné son catalogue en 2015. Elle a ainsi développé son site Internet et son site mobile pour attirer une clientèle plus jeune et branchée. Elle a également ouvert des boutiques physiques, de véritables showrooms connectés où les vendeurs sont équipés de tablettes.
  • Le service : améliorer l’expérience client est devenu une priorité pour La Redoute. L’entreprise a d’abord repensé son service de livraison afin de livrer les commandes en 24 heures. Elle s’est également lancée dans la personnalisation de l’expérience d’achat en offrant à ses clients une offre et des contenus personnalisés. Une équipe travaille sur le développement d’outils pour anticiper les nouveaux usages tels que l’Intelligence Artificielle, un assistant personnel, la commande vocale, etc.
  • La culture d’entreprise : les salariés ont dû passer des métiers de la VPC au e-commerce, ce qui a nécessité de nombreuses adaptations. Formations, recrutement de nouvelles compétences, mode de fonctionnement collaboratif, changement de locaux, d’organisation et de management. Il a aussi fallu leur redonner confiance dans l’entreprise et les remotiver. Bref, la transformation digitale a été une véritable transformation à la fois culturelle et humaine de l’entreprise.

Conclusion

Pour réussir votre transformation digitale, vous devez vous en donner les moyens et ne pas négliger l’aspect culturel et humain.

Ces trois entreprises françaises sont de beaux exemples de transformations numériques réussies. Il en existe beaucoup d’autres. N’hésitez pas à vous en inspirer pour réussir la vôtre.

New call-to-action