Eat that frog

Avez-vous déjà remarqué ? En général, lorsque l’on croule sous le travail et que notre liste de tâches à réaliser déborde, on constate deux types de réaction :

  • 1ère réaction : on s’attaque à toutes les petites tâches secondaires pour avoir l’impression de faire quelque chose et d’avancer.
  • 2e réaction : on procrastine, on surfe sur Internet, on répond à ses e-mails et on laisse traîner les tâches importantes jusqu’au dernier moment.

Vous vous en doutez, aucune de ses réactions n’est la bonne. Agir ainsi est totalement contreproductif et nuit à l’atteinte de vos objectifs, et donc à la réussite de votre projet.

Pour améliorer votre productivité, vous devez prendre les devants. Comment ? En avalant un crapaud !

L’origine de la méthode

Pas de panique, avaler un crapaud n’est évidemment qu’une métaphore. On la doit à Brian Tracy, auteur et orateur canado-américain qui a écrit le livre Eat That Frog! 21 Great Ways to Stop Procrastinating and Get More Done in Less Time (en français : Avalez le crapaud ! 21 bons moyens d’arrêter de tout remettre au lendemain pour accomplir davantage en moins de temps).

Vous vous demandez certainement en quoi avaler un crapaud peut vous rendre plus productif. En fait, le crapaud symbolise la tâche qui vous décourage le plus. Brian Tracy suggère de commencer la journée en réalisant la tâche la plus difficile, celle qui vous fait le moins envie, mais qui est importante pour vous faire progresser dans votre travail. De cette façon, vous vous sentirez soulagé et les autres tâches de la journée vous sembleront bien plus simples.

Pour son livre, Brian Tracy s’est inspiré d’une citation de Mark Twain qui dit : “Si la première chose que vous faites chaque matin est de manger une grenouille vivante, alors vous pouvez poursuivre votre journée avec la satisfaction de savoir qu’il s’agit probablement de la pire chose qui va vous arriver de toute la journée.

Pour la petite histoire, l’expression “avaler un crapaud” serait française. Selon Quote Investigator, elle tiendrait son origine d’une phrase de Sébastien-Roch dit Nicolas de Chamfort, un poète français qui aurait lui-même repris les mots d’un certain M. de Lassay : “M. de Lassay, homme très-doux, mais qui avait une grande connaissance de la société, disait qu’il faudrait avaler un crapaud tous les matins, pour ne trouver plus rien de dégoûtant le reste de la journée, quand on devait la passer dans le monde.”

Le principe

Généralement, c’est le matin que vous êtes en pleine forme. Plutôt que de dépenser votre énergie à la réalisation de tâches secondaires, le mieux est de la mettre à profit pour accomplir la tâche la plus pénible et/ou la plus importante de la journée, votre véritable priorité. Par exemple, appeler un client difficile, rédiger un rapport financier ou élaborer votre stratégie commerciale.

Accomplir cette tâche vous permet d’avancer dans l’atteinte de vos objectifs, de faire progresser votre projet. Dès que vous en serez venu à bout, non seulement vous aurez un sentiment d’accomplissement, mais en plus, toutes les autres tâches de la journée vous paraîtront plus simples en comparaison. C’est là tout le principe de la méthode “Eat that frog”.

Les avantages et les limites

Grâce à la méthode “Eat that frog”, vous améliorez votre productivité en organisant votre journée en fonction de vos priorités et en évitant de procrastiner, c’est-à-dire de repousser les tâches importantes au lendemain ou en fin de journée, là où vous êtes le moins efficace.

Autre avantage, une fois que vous avez avalé votre crapaud, vous vous libérez l’esprit et vous êtes plus serein. Vous pouvez alors mieux vous concentrer à la réalisation de vos autres activités de la journée. En effet, si vous repoussez la réalisation de cette tâche importante au dernier moment, vous n’arrêterez pas d’y penser et de culpabiliser toute la journée. Vous ne serez donc pas à 100% dans ce que vous êtes en train de faire.

Enfin, c’est une méthode facile à mettre en place et le fait d’accomplir une tâche pénible ou compliqué dès le début de la journée a un impact positif et motivant sur le reste de la journée.

Côté limites, cela peut être difficile et démoralisant de commencer chaque journée de travail avec l’activité la plus pénible.

La méthode “Eat that frog” n’est pas très flexible et ne laisse pas de place aux imprévus. Vos priorités peuvent changer à tout moment et un nouveau crapaud peut apparaître. Il convient donc d’utiliser cette méthode comme une base et de l’adapter en fonction de vos besoins et des urgences du moment.

Comment s’y prendre

Selon la méthode “Eat that frog”, pour être productif, vous devez planifier le déroulement de chacune de vos journées de travail. Voici les 7 étapes à suivre :

  1. Définissez votre objectif principal à long terme.
  2. Ecrivez-le quelque part.
  3. Fixez-vous une date butoir.
  4. Dressez la liste des tâches à accomplir pour atteindre votre objectif.
  5. Organisez cette liste par ordre de priorité. Les crapauds sont les tâches à réaliser en premier.
  6. Agissez immédiatement en attaquant le premier crapaud, puis un nouveau crapaud chaque matin. C’est parti !
  7. Chaque jour, essayez de faire en sorte de travailler à la réalisation de votre objectif.

Si vous avez des difficultés à organiser vos priorités (étape 5) ou à trouver votre crapaud de la journée, Brian Tracy vous propose d’utiliser la méthode ABCDE pour prioriser vos tâches. Attribuez une lettre à chacune de vos tâches :

  • A pour les tâches que vous devez impérativement accomplir en priorité pour éviter de graves conséquences sur votre projet ;
  • B pour les tâches importantes mais qui auront des conséquences moins graves que les tâches A si ce n’est pas fait ;
  • C pour les tâches à faire sans urgence et sans conséquence ;
  • D pour les tâches que vous pouvez déléguer.
  • E pour les tâches sans importance, à éliminer.

Vous connaissez désormais le secret pour devenir plus productif : travaillez à l’atteinte de vos objectifs un crapaud à la fois.

 

New call-to-action