différence entre un manager et un leader

« Le leadership est l’art d’obtenir de quelqu’un qu’il accomplisse quelque chose pour votre compte parce qu’il veut le faire. » Dwight Eisenhower

Contrairement à certaines idées reçues, leadership et management ne sont pas synonymes. Et si une personne peut être à la fois manager et leader, elle peut également être un manager sans être un leader et inversement.

Si l’on consulte le dictionnaire Larousse en ligne, voici ce que l’on trouve :

  • leader : personne qui, à l’intérieur d’un groupe, prend la plupart des initiatives, mène les autres membres du groupe, détient le commandement ;
  • manager : une personne qui fait du management, qui organise, gère quelque chose, dirige une affaire, un service, etc.

Au sein d’une entreprise, leader et manager sont tous deux indispensables, mais il est souvent difficile de les distinguer. La différence réside au niveau de l’autorité que chacun exerce. Manager est une fonction. Il est nommé par sa hiérarchie comme le responsable d’une équipe et les gens travaillent pour lui. A l’inverse, le leader n’a pas été nommé. Il est suivi, respecté et admiré grâce à ce qu’il a accompli, à sa vision et à ses idées.

Les 8 différences entre un leader et un manager

  1. L’unique vs l’existant
  2. Une vision vs des objectifs
  3. Le changement vs l’amélioration
  4. La prise de risques vs le contrôle des risques
  5. L’apprentissage régulier vs les acquis
  6. Tisser des relations vs construire des processus
  7. Conseiller vs diriger
  8. Des admirateurs vs des employés

Découvrez les 8 différences entre un leader et un manager pour comprendre leur rôle et ne plus les confondre.

1. L’unique vs l’existant

Un véritable leader n’a pas peur d’être lui-même. Il est authentique, honnête et transparent. C’est souvent une personne charismatique qui impose naturellement le respect et force l’admiration. Un leader est bien dans sa peau et ne craint pas de se faire remarquer, notamment en proposant ses idées et sa vision.

Généralement, le manager adopte un style de management et suit des comportements qu’il a observés chez d’autres managers ou appris lors d’études ou de formations. Il ne crée pas (ou rarement) son propre style de management, mais il applique ce qui existe déjà.

2. Une vision vs des objectifs

Le leader sait où il se trouve et où il veut aller. Il a un projet, une vision sur le long terme et il parvient sans effort à inspirer les personnes qui l’entourent à donner le meilleur d’eux-mêmes pour réaliser cette vision.

Le manager se concentre sur l’atteinte des objectifs nécessaires à la réalisation d’une vision. Il s’assure que son équipe travaille efficacement à l’accomplissement des objectifs fixés dans les délais impartis. Pour cela, il organise, planifie et coordonne les tâches, et il veille à ce que son équipe suive scrupuleusement le plan d’actions préalablement défini.

3. Le changement vs l’amélioration

Le leader ne craint pas le changement. Au contraire, il recherche sans cesse l’innovation car il sait qu’il est toujours possible de faire mieux. Pour cela, il n’hésite pas à bousculer les habitudes et à révolutionner le système en place.

Le manager se contente de suivre les processus qui sont déjà en place et fonctionnent parfaitement, en veillant à leur apporter quelques ajustements et améliorations si besoin.

4. La prise de risques vs le contrôle des risques

Afin de réaliser sa vision, le leader n’hésite pas à essayer de nouvelles méthodes, à emprunter des chemins encore vierges. Il ne craint pas l’échec car ce n’est pour lui qu’un moyen d’atteindre la réussite. D’ailleurs, Winston Churchill disait : “Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme.” 

Pour le manager, le meilleur moyen d’atteindre ses objectifs, c’est d’éviter à tout prix les risques. Il va donc tout mettre en œuvre pour les anticiper, les minimiser, les contrôler, voire les éliminer totalement.

5. L’apprentissage régulier vs les acquis

S’il n’apprend pas de nouvelles choses tous les jours, le leader a l’impression de régresser. Curieux, il s’intéresse à tout et cherche constamment à développer ses compétences pour rester en phase avec le monde d’aujourd’hui qui ne cesse d’évoluer.

Le manager préfère reproduire les comportements qui ont déjà prouvé leur efficacité. Il se repose sur ses acquis et se contente de perfectionner les compétences et les connaissances qu’il a déjà acquises.

6. Tisser des relations vs construire des processus

Le leader sait que pour réaliser sa vision, il a besoin de s’entourer. Il travailler dur à construire des relations de confiance en montrant ce dont il est capable afin d’influencer les personnes qui vont l’aider à accomplir son projet.

Le manager veille à mettre en place des processus efficaces, des standards et des règles de travail pour atteindre ses objectifs. Il se concentre davantage sur les moyens et les méthodes à mettre en œuvre (agile, Kanban, etc.), sans pour autant négliger l’aspect humain.

7. Conseiller vs diriger

Le leader encourage les personnes qui le suivent à donner le meilleur d’elles-mêmes. Il les pousse à développer leur potentiel, à apprendre de nouvelles compétences, mais il ne leur dit jamais quoi faire, ni comment faire.

Le rôle du manager est de diriger son équipe. Il donne les directives à suivre, définit les responsabilités et attribue les tâches à accomplir pour atteindre les objectifs fixés. Il fait en sorte de faciliter le travail de ses collaborateurs en étant à leur écoute et en répondant à leurs besoins, à leurs doutes et à leurs questions.

8. Des admirateurs vs des employés

Le leader est généralement entouré de personnes que l’on peut qualifier d’admirateurs. En plus de le suivre, ils le soutiennent, l’aident à accomplir sa vision et renforcent sa visibilité et sa crédibilité.

Le manager est entouré d’employés qui suivent ses directives, qui veulent répondre à ses attentes et satisfaire ses demandes afin d’atteindre les objectifs fixés.

Conclusion

Pour conclure, ces deux citations résument bien la différence entre un leader et un manager.

« Il est préférable de diriger de l’arrière et mettre les autres devant, en particulier lorsque les choses vont bien. En revanche, il faut monter au front en cas de danger. C’est ainsi que les gens apprécieront votre leadership. » Nelson Mandela, homme d’État sud-africain

« Un leader sait ce qu’il faut faire ; un manager sait seulement comment le faire. » Kenneth Adelman, diplomate américain

Et vous, êtes-vous un manager, un leader ou les deux ?

New call-to-action