C’est bien connu, le changement est généralement mal perçu. Pourtant, il est inévitable. Acquisition de nouveaux outils, réorganisation des services, déménagement dans de nouveaux locaux ou encore changement de stratégie globale, pour rester compétitives sur un marché de plus en plus concurrentiel, les entreprises doivent régulièrement évoluer, innover et se transformer. Car, si elles se reposent sur leurs lauriers, elles risquent de perdre des clients et de voir leur chiffre d’affaires diminuer.

Si vous voulez que le changement se déroule le mieux possible, il est indispensable de mettre en place une conduite du changement. Aussi appelée pilotage de l’innovation, la conduite du changement implique la prise en compte de la dimension humaine ainsi que les résistances au changement. L’objectif est de permettre la compréhension et de faciliter l’acceptation par les salariés concernés des ”nouvelles règles du jeu” résultant du processus de changement, et ainsi de réduire les facteurs de rejet (source : Lincoln).

Pourquoi mettre en place une conduite du changement ?

Un changement ne s’impose pas et ne se fait pas du jour au lendemain. On ne dit pas à ses salariés : « Maintenant, c’est comme ça, et c’est tout ! », sans se préoccuper des répercussions. Cette façon de faire vous vaudra, à coups sûrs, le rejet de vos collaborateurs et l’échec du nouveau projet.

Le changement ne s’improvise pas. C’est une mission délicate qui suscite souvent des réactions négatives. L’objectif de la conduite du changement est de convaincre vos salariés du bien-fondé du changement car ils en sont les acteurs principaux. S’ils n’y adhèrent pas, c’est l’échec assuré. D’où la nécessité d’aider vos collaborateurs à s’adapter en les accompagnant tout au long du processus de changement.

La conduite du changement vous permet d’anticiper les résistances et de faire en sorte que le changement se déroule dans les meilleures conditions possibles.

5 conseils pour accompagner vos collaborateurs face au changement

Accompagnez vos collaborateurs en suivant ces 5 conseils afin de faciliter la transition et d’assurer un changement en douceur.

Expliquer le changement

Baisse du chiffre d’affaire, réduction budgétaire, perte d’efficacité, outils devenus obsolètes, etc., il existe de nombreuses raisons qui expliquent la mise en place d’un changement au sein d’une entreprise. Si cette décision vient généralement de la direction, il est indispensable qu’elle soit expliquée clairement aux employés afin qu’ils l’acceptent plus facilement. En effet, si les salariés ont tendance à s’opposer au changement, c’est souvent parce qu’ils n’en connaissent pas les raisons.

Prenez du temps avec vos collaborateurs pour leur exposer l’origine du projet, le motif et l’objectif fixé. Détaillez également quel(s) impact(s) et quelles modifications ce nouveau projet aura sur le fonctionnement de l’entreprise, mais aussi sur celui de l’équipe. Il est essentiel de donner du sens à ce changement pour permettre à vos collaborateurs de le comprendre, de l’accepter et d’y adhérer. Misez donc sur la communication interne et privilégiez la transparence. Le manque d’informations est propice aux rumeurs qui peuvent rapidement créer un climat de rejet.

Etre à l’écoute

Maintenant, c’est au tour de vos collaborateurs de s’exprimer et à vous de les écouter. Ils ont forcément des doutes et des craintes quant à l’évolution de leur poste, le maintien ou non de certains avantages, voire même concernant leur avenir dans l’entreprise. Rencontrez-les individuellement ou en groupe, et écoutez-les attentivement pour comprendre leurs inquiétudes et leur mécontentement. Rassurez-les en leur proposant des solutions adaptées.

Si vos collaborateurs se sentent compris, ils vont commencer à s’approprier le nouveau projet, à en percevoir les bénéfices et ils vont finir par l’accepter.

Impliquer vos collaborateurs

Le meilleur moyen de faire adhérer vos collaborateurs à un nouveau projet, c’est de les impliquer dans sa mise en œuvre. Puisqu’ils vont être directement impactés par les changements engendrés, il semble judicieux de solliciter leur opinion et de les encourager à proposer des idées pour faire en sorte que tout se passe sans encombres. N’oubliez pas que vos collaborateurs peuvent décider de la réussite ou de l’échec du changement.

Le fait d’associer les salariés dès le début du projet et de prendre en compte leur avis est un excellent levier d’adhésion. Ils apprécieront de ne pas être tenus à l’écart et de participer à la prise de décisions qui façonnera leur nouvel environnement de travail.

Vous pouvez également impliquer des collaborateurs qui sont favorables au nouveau projet et les nommer ambassadeurs du changement. Ils peuvent ainsi vous aider à convaincre les salariés les plus réticents.

Proposer des formations

Généralement, les entreprises évoluent en investissant dans un nouveau logiciel, en modifiant leur façon de produire ou de fonctionner, ou en transformant un poste. Toutes ces nouveautés nécessitent que vos collaborateurs s’adaptent et acquièrent de nouvelles compétences. Et souvent, ils craignent de ne pas être à la hauteur, ce qui les pousse à s’opposer au changement.

Remédiez à cela en leur proposant du coaching ainsi que des formations. Le coaching permet d’accompagner individuellement les salariés dans le processus du changement à l’aide de différentes techniques.
Quant aux formations, elles sont indispensables pour que vos collaborateurs acquièrent les connaissances théoriques et pratiques nécessaires. De plus, c’est un excellent moyen de booster leur confiance en eux et de leur permettre de développer de nouvelles compétences.

Saluer les efforts d’adaptation

Vivre un changement important n’est pas facile pour tout le monde. Pour s’adapter, certains membres de votre équipe ont dû et doivent encore fournir des efforts. En tant que manager, il est indispensable d’encourager vos collaborateurs, et surtout de reconnaître le travail et les efforts qu’ils ont accomplis. N’hésitez pas à les complimenter et à les féliciter sur leur attitude positive et leurs compétences fraîchement acquises. Un compliment du genre « Bien joué, je savais que tu en étais capable » sera très apprécié et très motivant.

Pour conclure

Le changement provoque souvent des réactions de rejet et d’opposition. Il est indispensable de mettre en place une conduite du changement pour accompagner vos collaborateurs et ainsi assurer la réussite des transformations au sein de l’entreprise.

New call-to-action